De l’impression à l’expression artistique

La sérigraphie repose sur le principe du pochoir : l’encre passe à travers les mailles ajourées d’un écran et se dépose sur le support pour former le motif à imprimer.Sa surface est rendue poreuse aux endroits à imprimer grâce à une technique d’insolation.

L’encre est ensuite appliquée sur toute sa surface à l’aide d’une racle : elle passe au travers et se dépose selon le tracé désiré.

Connue depuis des temps immémoriaux, notamment au Japon où elle servait à imprimer les kimonos, la sérigraphie a d’abord été une technique d’impression pour les tissus (les soies à Lyon dès le XVe siècle).

C’est très tardivement, dans les années 50, que l’art s’est intéressé à cette technique d’impression. Ce sont les peintres américains, tenant du “Pop Art”, qui prirent cette initiative.Ainsi, la sérigraphie s’est détachée de son rôle de technique pour entrer dans le monde des artistes. De l’impression à l’expression, elle est devenue le tenant d’une culture et d’un mouvement pictural fort.

Passant des installations D.I.Y aux ateliers professionnels pendant plus de dix ans, ZA-P explore les différentes techniques de la sérigraphie pour les faire siennes .

En 2005,en parallèle à ses études dans le Cinéma à Barcelone,elle fonde Creep T-shirts distro.Fascinée par les monstres classiques les plus terrifiants des films d´horreur cultes, Creep T-shirts proposait des designs simples avec une touche d´humour.
Présentation de Creep T-shirt distro en vidéo

Après une pause de quelques années, ZA-P se décide à imprimer des T-shirts dans un tout autre style et se lance dans l´impression sur le métal.Elle choisit de favoriser le côté artisanal de la sérigraphie et d´utiliser ses propres photos comme motif.